Image
Top
Navigation
octobre 10, 2014

Du changement dans l’air

C’est un oxymoron, je sais — il y a toujours du changement dans l’air puisque tout est en perpétuelle transformation… Mais parfois le changement se fait sentir de façon plus palpable, pas vrai?

clouds

Tu as sûrement déjà connu de ces moments où se détachent de toi des pans entiers de « structure » qui, bien qu’apparemment nécessaires dans le passé, sont désormais inutiles.

C’est le cas en ce moment pour moi, Merveille.

Je réapprends à marcher sans ces béquilles qui m’ont été bien utiles pendant un temps (c’est du moins ce que je croyais), mais qui dorénavant me ralentissent et m’encombrent.

J’ai l’impression de m’avancer dans un territoire pour lequel je n’ai pas de carte — pour lequel aucune carte ne pourrait faire l’affaire parce que le territoire est en continuelle mouvance.

Pourtant je ne me sens pas perdu.

Parce que je sais que, là où je vais, aucune carte ne peut me guider.

Que j’ai en ma possession la seule chose sur laquelle je peux compter: ma boussole intérieure. C’est aussi le seul morceau d’équipement que j’ai systématiquement avec moi.

Je laisse derrière moi toute une panoplie de plans, de cartes, de prévisions, de buts, de résolutions, d’attentes, de « il faudrait que ». Je ne m’étais pas rendu compte à quel point j’en avais accumulé au courant de la dernière année.

Je voyage léger désormais.

Changement à la lettre

Si je peux me permettre un jeu de mots, l’esprit va rester le même, mais la lettre va changer. Sa fréquence, pour commencer.

Tu l’as peut-être remarqué, la lettre d’aujourd’hui ne te parviens pas un jeudi. Et je ne sais pas quand la prochaine viendra.

Parce que j’ai décidé de laisser tomber (au moins pour l’instant) le principe d’une publication régulière.

Je veux continuer d’écrire cette lettre parce que je suis excité de partager quelque chose avec toi, pas parce que le calendrier dit que « c’est le temps ».

Je l’ai dit, je voyage léger désormais.

Je laisse donc tout format spécifique derrière. Les prochaines lettres viendront peut-être plus souvent — ou pas. On verra.

Fais-moi signe si tu trouves que les lettres se font trop espacées. Ou si j’en envoie trop!

Intégration

Je veux clore avec une invitation — mais avant, une mise en contexte…

Ce qui précipite le changement que je viens de décrire: un enchaînement de causes et d’effets surprenants (je te raconterai ça) qui m’amènent à renouer avec une façon, disons, plus consciente d’être-au-monde.

Et qui m’amènent à ré-intégrer à ma pratique de coaching une approche fabuleusement libératrice, qui remonte à mes premières formations intensives dans ce domaine, en 2008-2009.

Une approche qui a affecté ma vie en profondeur… Qui m’a permis de me dégager de tant de choses qui m’encombraient… Qui a été à l’origine de mon désir de faire ce travail… Et avec laquelle je me sens toujours autant en accord aujourd’hui.

L’an dernier, j’ai poussé mon apprentissage en explorant une forme plus « conventionnelle » de coaching à l’université Concordia. J’ai travaillé avec un mentor, j’ai obtenu ma certification, et j’ai élargi considérablement mon registre et ma compréhension.

Mais ce faisant j’ai dû mettre de côté la première approche, et une bonne partie de ce que je savais pouvoir faire: les deux modalités ne pouvaient pas vraiment coexister dans le cadre d’une formation.

Le temps est venu pour moi d’intégrer tout ça et de concocter ma soupe personnelle. D’offrir à mes clients la panoplie entière de ce que je peux leur apporter, sans restriction autre que de les servir au mieux.

Le résultat: un bouillon plus riche, plus onctueux, et bien plus nourrissant/puissant!

Invitation

Envie de goûter? Je veux offrir à cinq personnes au courant du mois d’octobre une longue et profonde séance.

Résultat promis: CLARTÉ, PERSPECTIVES NOUVELLES et DÉBLOCAGE.

Coût: aucun hormis une présence complète pendant 90-120 minutes.

: sur Skype ou en personne.

Ensuite: on verra. Ce type de partenariat n’est pas pour tout le monde.

3 Critères pour être éligible:

  1. Faire face à un changement/projet important et qui fait peur
  2. Souhaiter vivre/oeuvrer dans l’inspiration plutôt que la lutte
  3. Être ouvert aux possibles et prêt à rester dans la vérité

Si tu sens que c’est pour toi, envoie-moi un mot sans délai en m’expliquant brièvement « pourquoi maintenant »…

Si tu crois que ça pourrait être pour quelqu’un de ton entourage, fais passer…

Bon vent et à bientôt!

Yan

photo: Aggelos