Image
Top
Navigation

Yan qui?

Muckle.
Le nom est écossais, mais je suis Québécois.
Je suis écrivain et coach —
je m’occupe de création et de transformation.
Voici comment les deux sont liés pour moi…

Mon histoire

Plus jeune, je me suis passionné pour l’art de raconter l’aventure humaine avec des mots. Je me suis donc efforcé d’apprendre à raconter des histoires. J’ai écrit des romans, des spectacles, des reportages.

J’étais loin de pouvoir créer avec toute la puissance dont je me rêvais capable, cependant. Et j’étais encore plus loin d’être libre, ou véritablement heureux. Pour créer sans être misérable, j’ai compris que je devais me transformer.

Alors j’ai appris à me transformer. À tâtons (et avec l’aide de quelques mentors puissants), j’ai découvert des façons de raconter avec ma propre vie une histoire plus vraie, plus forte, plus libre — et incomparablement plus heureuse.

J’ai aussi appris à ne plus croire la plupart des histoires que je me racontais.

Maintenant je vois à quel point création et transformation sont des arts qui vont main dans la main. L’un permet l’autre, dans un dévoilement dont la beauté va sans cesse grandissant.

Regardant avec confiance vers le futur (9 ou 10 ans)

Regardant avec confiance vers le futur (9 ou 10 ans, devant la maison de St-Judes)

Aujourd’hui

Je partage ce que j’ai appris (et continue d’apprendre) avec ceux qui souhaitent créer quelque chose de plus grand et de plus profond — avec leur travail, leur art, leurs relations, leur vie. Ceux qui veulent permettre à la Merveille qui s’agite en eux de sortir au grand jour et de s’incarner dans le monde.

Voilà ce qui m’inspire plus que tout: aider à ma façon à raconter des histoires qui valent la peine d’être vécues. Des histoires qui parlent de beauté, de vulnérabilité, de liberté conquise, de mystère renouvelé.

Je veux aussi, chemin faisant, en raconter quelques-unes de mon cru — à travers l’écriture, et par ce que je fais de mon existence jour après jour.

Création, transformation. Un privilège, un défi. Un voyage, auquel je vous convie.

Quelques détails professionnels

  • Je travaille de façon indépendante depuis plus de vingt-cinq ans. Mon salon et certains cafés du centre-ville de Québec me servent de bureau. Je rencontre en général mes clients au téléphone ou sur Skype.
  • J’ai suivi mes premières formations en coaching en 2008. Depuis, j’ai eu le privilège de travailler avec des clients sur cinq continents!
  • Je complète (2013-2014) ma formation à l’université Concordia, de laquelle je recevrai une accréditation en tant que « coach professionnel et personnel certifié ».
  • J’ai écrit quatre livres et en ai publié deux. J’ai aussi écrit pour la scène. Je prends la chose très au sérieux depuis que j’ai dix-sept ans, en fait — et ma relation à l’écriture est progressivement passée de « ardue et douloureuse » à « stimulante et inspirante ». Exemple:
  • Mon premier roman publié m’a demandé cinq ans de travail; cet automne j’ai rédigé le premier jet d’un nouveau livre en six jours intensifs. J’ai l’intention de m’atteler à un nouveau roman à l’hiver 2014.
  • Mon travail m’a valu quelques distinctions et nominations: « Premier prix de la Société des écrivains canadiens », « Premier prix du concours de nouvelles de Radio-Canada »…
  • Alors que je collaborais au magazine L’actualité, j’ai eu l’occasion de couvrir toutes sortes de sujets (auxquels je ne connaissais généralement rien avant de commencer): le futur de l’argent, la maladie d’Alzheimer, les allergies, l’état du système judiciaire canadien, l’élevage du saumon… La Fondation nationale des prix du magazine canadien m’a aussi décerné le « Prix Alexander Ross pour le meilleur nouvel auteur ».
  • J’ai créé et lancé en 2007 SleepTracks, un programme venant en aide à ceux qui ont de la difficulté à dormir. Non, je n’ai pas « étudié dans le domaine » — j’ai utilisé mes capacités à faire des recherches et à apprendre pour trouver des solutions. Je me suis en même temps initié au marketing Internet et ai reçu mon baptême en tant qu’entrepreneur. SleepTracks m’a donné l’opportunité de servir des dizaines de milliers de personnes partout dans le monde.

Quelques détails personnels

  • Je ne porte pas de montre, ne possède ni cravate, ni cellulaire, ni voiture, ni télé.
  • Je prends une douche froide chaque matin au réveil (depuis mai 2013). Et je me considère frileux.
  • Je suis le fier père de Madeleine, une jeune femme magnifique née avec le millénaire.
  • Je vis une relation merveilleuse avec une artiste et femme de coeur.
  • Je peux passer de longs moments seul à créer, lire, travailler… Mais je suis aux anges quand j’ai l’occasion d’avoir une discussion longue et profonde avec quelqu’un.
  • Je pratique le jiu-jitsu traditionnel (comme dans ce vidéo).
  • J’ai vécu un an à Paris, passé six mois en Espagne (et Maroc), six mois au Guatemala (et Mexique), six mois au Venezuela (dont quatre dans une petite cabane dans la jungle) et me suis baladé à bien des endroits. Je voyage moins depuis que je suis père, mais mon âme nomade est toujours bien vivante.
  • Quand j’étais jeune je voulais devenir savant, auteur de bandes dessinées, grand reporter, metteur-en-scène ou détective, selon le moment — et j’ai créé au bout du compte un mélange de tout ça en devenant auteur/coach.
  • J’ai voulu arrêter l’école pour la première fois à l’âge de 11 ans, mais ai persisté jusqu’à 19. Ce n’est que maintenant, à 46 ans, que je fréquente une université — mais je ne vais pas vraiment à l’école. Je m’amuse simplement à devenir un meilleur coach et à rencontrer des gens stimulants. J’y recevrai ma première certification officielle (si j’exclus le diplôme de « meilleur papa » décerné par ma fille il y a quelques années).
  • Les gens qui m’entourent se demandent toujours dans quelle expérience bizarre je vais me lancer. Je n’ai probablement pas fini de les surprendre (ou de les exaspérer).
  • Je crois qu’il est plus réaliste de reconnaître que nous sommes composés de multiples personnages que de prétendre être « moi ». Les noms que j’ai donnés aux personnages principaux qui s’expriment tour à tour à travers « Yan » sont: l’explorateur, l’auteur, l’amant, le mentor, le contemplateur, le challenger. Ils ont chacun leurs besoins, leurs stratégies favorites, leurs craintes…
  • Ils vous invitent tous (sauf le contemplateur, qui s’en fout, et l’amant, qui pense à autre chose) à vous abonner à la Lettre à Merveille, si vous ne l’avez pas déjà fait. Le mentor, l’explorateur et le challenger vous encouragent même à téléphoner au 418-800-9988 pour prendre contact…